VIDEOS. Les délirants vœux de bonne année de Maurice Lévy, le patron de Publicis

Maurice Lévy, le PDG de Publicis, prononçant son discours de vœux de bonne année 2016, dans un pastiche de publicité.
Maurice Lévy, le PDG de Publicis, prononçant son discours de vœux de bonne année 2016, dans un pastiche de publicité. (PUBLICIS)

Chaque année, le PDG s'amuse à réaliser une vidéo aussi drôle qu'innovante pour souhaiter la bonne année à ses employés.

Maurice Lévy est un personnage à part dans le monde de la communication. Non seulement parce que le patron de Publicis est un des principaux acteurs mondiaux du domaine et un dirigeant admiré, mais aussi parce qu'il ne fait rien comme les autres. Pour souhaiter une bonne année à ses employés, il s'escrime ainsi chaque année depuis 2009 à réaliser une vidéo hors du commun pour ses vœux. La dernière, mise en ligne mercredi 16 décembre, en est un nouvel exemple.

Pour 2010 : Inside Maurice Lévy

Une belle lettre. C'est ce que Maurice Lévy pensait d'abord envoyer à ses collaborateurs pour leur souhaiter une bonne année 2010. Mais le patron de Publicis va plus loin : il est filmé en train de rédiger cette lettre, dans son bureau à 6h04 du matin exactement (histoire de rappeler qu'un bon patron arrive toujours avant ses employés). Alors qu'il tape sur son clavier, on entend sa voix résonner. On capte alors ses commentaires, parfois critiques, parfois drôles. Ainsi, quand il évoque la concurrence, on l'entend penser "Faut leur mettre la pilée !"

Pour 2011, Xīnnián kuàilè (bonne année en chinois)

Pour souhaiter le meilleur pour 2011, le discours de Maurice Lévy est tout ce qu'il y a de plus classique. Face caméra, il souligne les réussites de 2010 et expose ses espoirs pour la nouvelle année. Sauf qu'il s'exprime intégralement en mandarin, avec un accent un peu hésitant. Le polyglotte patron de Publicis tient ainsi à sa manière à saluer les employés de la nouvelle entreprise ouverte dans l'Empire du milieu.

Pour 2012, tous ensemble, tous ensemble

C'est bien le même bureau, avec la même boîte de bonbons qui trône perpétuellement dessus, qui sert de décor à ses vœux pour 2012. Mais l'homme qui apparaît sur l'écran n'est pas Maurice Lévy. Plusieurs personnes s'enchaînent, a priori des employés de Publicis, prononçant un discours de bonne année.

En revanche, c'est bien la voix du patron de Publicis que l'on entend. Au bout de deux minutes, le PDG, reconduit à son poste quelques mois plus tôt, refait son apparition et explique : "Un jour, quelqu'un d'autre prendra place dans ce fauteuil, et ce que je voulais faire, avec ce gag, c'était vous habituer à cette idée. Et puis je voulais remercier les dirigeants de Publicis pour m'avoir renouvelé leur confiance, mais aussi les membres de mon équipe."

Pour 2013, fais attention où tu cliques

Maurice Lévy a tiré les leçons de ses vœux précédents, parfois un peu longs. Mais pas question de raccourcir son discours. Pour forcer, avec le sourire, ses collaborateurs à entendre son speech plein de bons sentiments, il a piégé la vidéo de vœux pour 2013. Vous essayez d'avancer dans la barre de défilement ? La vidéo s'interrompt et Maurice Lévy vous lance un regard désapprobateur... avant de reprendre depuis le début. Vous voulez mettre pause parce que vous avez autre chose à faire ? Maurice Lévy continue de parler, mais se met à enregistrer un insupportable message de répondeur.

Un "truc" qui empêche cette vidéo d'être intégrée dans un article. Mais il suffit de se rendre sur un site dédié, ou de cliquer sur le gros signe "lecture" de la vidéo suivante pour revoir ce moment.

Pour 2014, plus on est de fous, plus on rit

C'est une innovation bluffante qu'utilise Publicis pour ses vœux 2014. La vidéo n'a rien de particulier, on retrouve Maurice Lévy lisant son discours, dans son traditionnel bureau.

Sauf que, comme l'explique LaReclame.fr, si vous connectez votre webcam en même temps que vous regardez cette vidéo, et qu'une personne supplémentaire la regarde avec vous, le décor change soudainement. Et chaque nouvelle personne détectée par la webcam provoque un nouvel événement. Au bout de dix, c'est le feu d'artifice, avec une énorme fête qui prend place derrière Maurice Lévy. Malheureusement, le sité dédié qui hébergeait cette vidéo n'est plus accessible. Ne reste que le making of de cette séquence.

Pour 2015, joue-la comme Lévy

Changement de stratégie pour les vœux 2015 : pour persuader ses collaborateurs de consulter sa vidéo, Maurice Lévy a ajouté un jeu interactif dans sa vidéo. En vous servant de votre téléphone comme d'une télécommande, vous pouvez contrôler une pince de fête foraine. Pendant que Maurice Lévy présente ses vœux, la pince se balance au-dessus de sa tête et vous pourrez attraper les objets qui se trouvent autour de lui, y compris le patron lui-même.

L'objectif est d'inciter à faire un don à Make A Wish, une association qui réalise les vœux d’enfants atteints d’affections graves dans près de 50 pays du monde. Là encore, le site dédié à cette vidéo n'existe plus, mais une vidéo de démonstration résume bien son principe.

Pour 2016, un vrai fils de pub

Pour les vœux de 2016, nouvelle tentative d'imposer ses vœux à ses collaborateurs, coûte que coûte. A peine la vidéo commence-t-elle qu'on vous propose de rapidement passer à autre chose, à l'aide d'un bouton "Skip Maurice". Une publicité comme celles qui envahissent les sites de vidéos démarre. Un homme partage son yaourt avec une jeune femme... mais Maurice Lévy surgit et s'empare de la cuillère, continuant ses vœux en aspergeant la comédienne de yaourt à la fraise.

Maurice Lévy, le PDG de Publicis, prononçant son discours de vœux de bonne année 2016, dans un pastiche de publicité.
Maurice Lévy, le PDG de Publicis, prononçant son discours de vœux de bonne année 2016, dans un pastiche de publicité. (PUBLICIS)

Lessive, shampooing, dentifrice, liquide vaisselle, les publicités s'enchaînent et Maurice Lévy intervient à chaque fois pour poursuivre son speech. Mention spéciale pour son "jeté de cheveux". Et, cette fois, le site dédié est bien accessible.

(PUBLICIS)

Vous êtes à nouveau en ligne