VIDEO. Le PDG du CAC 40 qui voulait changer de vie

Laurent Desbonnets, José Boulesteix - France 2

Guillaume Poitrinal renonce à son salaire et à ses avantages de PDG d'Unibail-Rodamco pour se consacrer à une petite PME de construction de maisons en bois.

A la surprise générale, Guillaume Poitrinal vient d'annoncer qu'il quittait son poste de PDG d'Unibail, leader européen des centres commerciaux. Il renonce ainsi à une voiture aménagée avec chauffeur et à une rémunération confortable. "Au début, tout le monde me disait : 'mais t'as le cancer ?', ou 't'as pété un câble', 't'es surmené', etc. Non, rien de tout ça", raconte Guillaume Poitrinal en riant.

S'il lâche une société en pleine santé qui emploie 1 700 salariés, des actionnaires satisfaits et des résultats financiers solides, c'est pour se lancer dans un nouveau projet : une société de sept salariés qui construit des maisons en bois. "J'ai le luxe de pouvoir changer de vie, je le fais, explique le PDG. J'avais accompli ma mission. Mon mandat était terminé. Il venait à échéance, j'avais accompli deux mandats. Je m'étais toujours dit que je ne resterai pas patron du CAC 40 éternellement".

Financièrement, ce changement de vie va lui coûter beaucoup. "L'année dernière, j'ai dû gagner 1,7 million d'euros", concède-t-il. Mais il assure que l'argent n'est pas sa motivation première.

Vous êtes à nouveau en ligne