Travail le dimanche : les arguments des entreprises pour convaincre

FRANCE 2

En France, un premier accord a été conclu au sein d'une grande enseigne parisienne sur le travail le dimanche. France 2 s'intéresse aux arguments proposés par les sociétés pour convaincre.

Dès cet été, les portes du grand magasin parisien BHV seront ouvertes tous les dimanches. Pour convaincre les syndicats, la direction a proposé de doubler les salaires avec un jour de repos supplémentaire dans la limite de quinze dimanches par an. Un accord pour trois ans qui satisfait certains salariés. "Moi je suis pour pouvoir gagner plus car les vendeuses ne gagnent pas beaucoup, tant que c'est sur la base du volontariat", explique une employée.

Des compensations avantageuses

Pour ouvrir le dimanche, d'autres enseignes ont mis sur la table des compensations encore plus généreuses. Au sein des magasins Darty en Ile-de-France, les salariés reçoivent une prime entre 105 et 195 euros selon le poste, un jour de repos, une aide à la garde d'enfants de 50 euros et une prise en charge des frais de transport. Dans les boutiques Zara, le salaire est même majoré de 110 %, soit un peu plus du double. Des avantages qui coûtent cher aux entreprises, mais qui leur permettent d'espérer gonfler leur chiffre d'affaires de 10 à 15 %.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne