Travail dominical : seuls les cinq premiers dimanches seraient payés double

France 2

La loi sur le travail du dimanche est votée, il faut maintenant négocier l'application. Le projet d'accord prévoit un plafond de 15 dimanches travaillés par an, mais seuls les cinq premiers seraient payés double.

Des grands magasins ouverts tous les dimanches ce n'est pas pour tout de suite, car les négociations entre les patrons et les syndicats ont mal commencé. Dans les propositions patronales, plusieurs surprises : les salariés pourraient travailler 15 dimanches par an maximum, mais ce qui bloque vraiment c'est la compensation financière, moindre qu'espérée.
Les cinq premiers dimanches travaillés seront bien payés double, plus 100%, mais du sixième au douzième, ce sera seulement 50% de plus et +40% pour les derniers. Les syndicats dénoncent aujourd'hui des promesses non tenues.

Les frais de garde d'enfants aussi concernés

Autre point jugé insuffisant : les frais de garde d'enfants pour ces dimanches travaillés. Ils seraient remboursés à hauteur de 50%, uniquement pour les enfants de moins de 10 ans. Le patronat assure que ces premières propositions sont amenées à évoluer, car la loi Macron est claire : si les entreprises ne trouvent pas d'accord avec les syndicats, elles ne pourront pas faire travailler leurs salariés le dimanche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne