Travail dissimulé : les redressements atteignent des records

FRANCE 2

640 millions d'euros ont été récupérés par l'État en 2018, révèle "Le Parisien". C'est 100 millions d'euros de plus qu'en 2017.

Embaucher du personnel non déclaré sur des chantiers est une pratique de plus en plus risquée et sanctionnée par les autorités. Selon nos confrères du "Parisien", les redressements infligés par l’Urssaf aux entreprises pour ne pas avoir payé les charges sociales ont atteint la somme record de 640 millions d'euros en 2018, soit 100 millions de plus que l'année précédente. Sur tous les redressements de plus de 10 millions d'euros enregistrés, 50% des redressements concernent le secteur de la construction, contre près de 3% pour la restauration.

5 000 contrôles ciblés en 2018

Ces records sont notamment dus à un meilleur ciblage des entreprises frauduleuses. L'agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) a réalisé près de 5 000 contrôles ciblés en 2018. 88% d'entre eux ont donné lieu à un redressement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne