Sony rachète Sony Ericsson

Des smartphones Sony Ericsson dans un magasin de Tokyo (Japon), le 7 octobre 2011.
Des smartphones Sony Ericsson dans un magasin de Tokyo (Japon), le 7 octobre 2011. (KIM KYUNG-HOON / REUTERS)

Le géant japonais de l'électronique s'apprête à prendre le plein contrôle de sa coentreprise de téléphonie mobile, pour 1,05 milliard d'euros.

Sony Ericsson devrait bientôt s'appeler Sony tout court. La marque japonaise s'apprête à prendre le plein contrôle de sa coentreprise de téléphonie mobile en rachetant la part (50 %) du suédois pour 1,05 milliard d'euros.

Avec cette opération, Sony récupérera aussi la propriété de certains brevets détenus par Ericsson. "C'est le début de quelque chose que je trouve assez magique, a déclaré le PDG de Sony, Howard Stringer. Nous pouvons offrir plus rapidement et plus largement à nos clients des smartphones, tablettes et télévisions qui se connectent entre eux sans effort et ouvrent de nouveaux mondes de divertissement en ligne."

Sur les traces d'Apple

Cette stratégie n'est pas sans rappeler celle d'Apple, qui compte beaucoup sur l'interopérabilité de ses appareils. Mais Sony a encore fort à faire avant de rattraper la firme à la pomme : l'année dernière, Sony Ericsson représentait environ 2 % du marché mondial de la téléphonie mobile, soit presque trois fois moins qu'Apple.

L'opération a en tout cas été chaleureusement accueillie par le marché suédois, puisque vers 13h15 (heure de Paris), l'action Ericsson gagnait 5,17 %.