Renault-Nissan : quel avenir pour l'entreprise ?

France 2

Le conseil d'administration de Renault est réuni mardi 20 novembre en urgence pour discuter du remplacement temporaire de Carlos Ghosn. Que reproche-t-on exactement à ce patron emblématique ?

Le parquet japonais reproche à Carlos Ghosn d'avoir conspiré pour minimiser sa rétribution à cinq reprises entre juin 2011 et juin 2015. Selon le groupe Nissan, 39 millions d'euros auraient été non déclarés. Une manière de tromper les autorités boursières et fiscales. Le constructeur japonais lui reproche d'avoir utilisé à des fins personnelles des actifs de l'entreprise. D'après la télévision japonaise, certains de ces fonds auraient servi à rénover et acheter des résidences de Carlos Ghosn à travers le monde.

Nissan veut plus de poids dans l'alliance

L'affaire sort alors que la succession de Carlos Ghosn se préparait en interne. Nissan a pour enjeu de retrouver plus de poids dans l'alliance avec Renault puisque le Français détient 43% de son partenaire japonais. La collaboration a permis de réaliser des économies majeures grâce à l'achat groupé de certaines matières par exemple. Aujourd'hui, les ministres français et japonais de l'Économie ont réaffirmé dans un communiqué leur souhait de maintenir la coopération et l'alliance entre Renault et Nissan.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne