Renault-Nissan : les actionnaires valident la rémunération de Carlos Ghosn

FRANCE 3

Scandalisés après les révélations de Reuters sur un système de bonus cachés aux Pays-Bas, les actionnaires ont tout de même validé la rémunération du PDG pour 2016 et 2017.

L'assemblée générale des actionnaires de Renault-Nissan se déroulait ce jeudi, à Paris. Face à face, les actionnaires de Renault et le patron du groupe. L'enjeu ? Pour ou contre le calcul de sa rémunération en 2017. À une faible majorité, 54%, il est validé, mais le débat a été vif. L'an dernier, les actionnaires, dont l'État, avaient voté contre sa rémunération jugée trop élevée : 7 millions d'euros en temps que PDG de Renault, 8,4 millions d'euros au titre de Nissan.

Pas de bonus supplémentaires en perspective

À l'époque, leur avis était simplement consultatif. Désormais, la loi le rend contraignant. Carlos Ghosn, lui, a dû se justifier en défendant son bilan. Et le patron de Renault l'assure, il ne compte pas se verser de bonus supplémentaires via une société aux Pays-Bas, contrairement à ce qui avait fuité dans la presse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne