Renault-Nissan : Carlos Ghosn arrêté au Japon

FRANCE 3

Carlos Ghosn a été arrêté lundi 19 novembre. Il est soupçonné de malversations financières et d'avoir dissimuler une partie de ses revenus au fisc japonais.

C'est l'information qui fait le tour des médias japonais : la chute du plus célèbre des patrons français. Le patron de Renault-Nissan est soupçonné d'avoir dissimulé une partie de ses revenus au fisc japonais, soit plus de 38 millions d'euros sur plusieurs années. Soupçonné également d'avoir utilisé des biens de l'entreprise à des fins personnelles. Dans un communiqué, le groupe Renault temporise : "dans l'attente d'informations précises émanant de Carlos Ghosn (...) les Administrateurs consultés expriment leur attachement à la défense de l'intérêt du groupe Renault dans l'Alliance."

Carlos Ghosn écarté de Mitsubishi ?

C'est une enquête internet de Nissan qui a lancé l'affaire. Le constructeur japonais a mis en place immédiatement une cellule de crise et s'apprête à pousser Carlos Ghosn vers la sortie. L'autre maillon de cette alliance, Mitsubishi, a lui aussi réagi : il veut écarter Carlos Ghosn du groupe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne