Entreprises : les écarts de salaires en question

FRANCE 2

Le gouvernement veut-il et peut-il changer les règles concernant les écarts de salaires entre patrons et employés d'une même entreprise ?

Les salaires des grands patrons sont de plus en plus éloignés de ceux de leurs salariés. Leurs salaires ont augmenté de 45% entre 2009 et 2016, soit deux fois plus rapidement que la moyenne des salaires dans leur entreprise. C'est ce que dénonce Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances lors de ses vœux. Pour le groupe LVMH, Bernard Arnault, son PDG, a touché 7 960 000 d'euros en salaire, variables et actions. Comparé au salaire moyen de son entreprise, son salaire est 158 fois plus important. Même chose chez Sanofi, où Olivier Brandicourt, son directeur général, a touché 9 660 113 euros , soit 171 fois plus que le salaire moyen selon l'ONG Oxfam.

Bientôt de nouvelles règles ?

Le gouvernement souhaite que les entreprises cotées en Bourse publient chaque année l'écart entre la rémunération de leur patron et le salaire moyen et médian des autres employés. Une proposition insuffisante pour l'opposition. À l'heure actuelle, seule la rémunération des dirigeants des entreprises publiques est plafonnée, à 450 000 euros bruts par an.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne