Carrefour : l'ancien PDG Georges Plassat renonce à une partie de son indemnité de départ

L\'ancien PDG de Carrefour, Georges Plassat, à Paris, lors de l\'événement Viva Technology, le 30 juin 2016.
L'ancien PDG de Carrefour, Georges Plassat, à Paris, lors de l'événement Viva Technology, le 30 juin 2016. (MAXPPP)

Il renonce à "l'application de la clause de non concurrence qui lui avait été octroyée et donc au versement de l'indemnité de départ correspondante", soit 3,9 millions d'euros.

L'ancien PDG de Carrefour, Georges Plassat, a renoncé à une partie de la rémunération accordée à son départ, annonce Carrefour dans un communiqué samedi 16 juin. Un peu plus tôt, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, avait demandé au patronat de "prendre des mesures fortes pour renforcer le suivi et l'application par ses membres du code Afep-Medef", son code de bonne conduite, jugeant le montant de la rémunération "choquante".

Georges Plassat a "décidé de renoncer à l'application de la clause de non concurrence qui lui avait été octroyée et donc au versement de l'indemnité de départ correspondante", soit 3,9 millions d'euros, précise Carrefour. Le dirigeant est parti à la retraite en juillet 2017 avec un chèque de 13,17 millions d'euros, dont ces 3,9 millions d'euros d'indemnité de départ et d'engagement de non-concurrence.