Salaires des grands patrons

C'est un appel solennel. Dans le quotidien Libération, le 19 mai 2016, quarante personnalités, dont des responsables politiques et des intellectuels, demandent au gouvernement français de légiférer afin de limiter les salaires des patrons. "Nous demandons au gouvernement de légiférer pour que désormais, en France, un patron ne puisse pas être rémunéré plus de 100 smic, soit 1,75 million d'euros par an", écrivent les signataires de cet "appel des 40 au CAC 40", l'indice-phare de la Bourse de Paris.

Cet appel intervient après des polémiques sur les salaires de patrons comme ceux des constructeurs français Renault et PSA (Peugeot-Citroën), Carlos Ghosn et Carlos Tavares, et la menace brandie le 17 mai 2016 par François Hollande de passer par la loi.

Parmi les premiers signataires figurent notamment le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, le président PS de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, et la maire, également socialiste, de Paris, Anne Hidalgo. Philippe Martinez, le numéro un de la CGT, l'économiste Thomas Piketty, le militant écologiste Nicolas Hulot, l'historien Pierre Rosanvallon et l'écrivain et réalisateur Raphaël Glucksmann signent aussi cet appel.

"Maintenant, il faut légiférer", a réagi jeudi matin le Premier ministre, Manuel Valls, car "force est de constater" que le patronat n'a pas "respecté" ses engagements. "Dans le projet de société que je défends, a-t-il ajouté, bien sûr qu'il n'est pas immoral de bien gagner sa vie. Mais ce qui est immoral, ce sont ces rémunérations, de s'augmenter de cette manière sans se rendre compte des dégâts que cela peut représenter."

plus
Mark Zuckerberg lors d\'une conférence à Paris, le 24 mai 2018.

Des milliardaires toujours plus riches et plus nombreux

Cécile Duflot

Richesse : "Les inégalités corrodent les sociétés et ne sont bénéfiques pour personne", assure Duflot

Loïc Dessaint, invité de l\'interview éco lundi 21 janvier.

Départ de Carlos Ghosn : "Chez Renault, il faut changer de culture d’entreprise"

Le PDG du groupe LVMH, Bernard Arnaud, le 15 juin 2017, à Paris.

Richesse : 26 personnes ont autant d'argent que 3,5 milliards

\"Il a une telle autorité naturelle que les gens se comportent comme des domestiques\" : comment Carlos Ghosn a réussi à s\'octroyer un salaire annuel de 15 millions

VIDEO. "Complément d'enquête" : comment Carlos Ghosn a réussi à s'octroyer un salaire annuel de 15 millions (contre l'avis des actionnaires)

Le patron du groupe LVMH, Bernard Arnault, à Paris en avril 2018.

Entreprises : les écarts de salaires en question

Le salaire net devrait augmenter au 1er octobre 2018.

Grandes entreprises : les Anglo-saxons affichent les écarts de salaires les plus importants

Le président du groupe Altice, Patrick Drahi, sourit en assistant à l\'inauguration du centre d\'innovation \"Drahi -X\" à l\'école Polytechnique, à Palaiseau (Essonne), le 19 avril 2016. 

Fisc : les tours de passe-passe des patrons pour ne pas payer d’impôts en France

Patrick Drahi, fondateur du groupe de médias et télécoms Altice, dont SFR Group est une filiale, à Paris, le 7 novembre 2016.

Impôts : l’exil fiscal légal des grands patrons français

Carlos Ghosn, le 11 mai 2012.

Carlos Ghosn : une procédure qui s'annonce longue

Carlos Ghosn à Paris, le 1er octobre 2018.

Carlos Ghosn : l'ex-patron de Nissan visé par deux nouvelles inculpations

Baptisée \"CumEx Files\", l\'enquête révèle qu\'un trafic d\'actions sophistiqué impliquant des banques françaises comme la BNP Paribas et la Société générale a été réalisé.

CAC 40 : quels sont les patrons qui paient leurs impôts en France ?

Carlos Ghosn lors de la présentation des résultats du groupe Nissan en 2015.

Renault : Carlos Ghosn reste PDG du groupe

Le patron de Renault, Carlos Ghosn, e 8 novembre 2018.

Carlos Ghosn : le patron de Renault s'est domicilié aux Pays-Bas pour échapper à l'ISF

Un portrait de Carlos Ghosn lors de sa première audience au tribunal de Tokyo est diffusée à la télévision japonaise.

Carlos Ghosn : le PDG de Renault a clamé son innocence

Chantal Jouanno, le 15 novembre 2014, à Paris.

Expliquez-nous... Les rémunérations des présidents des autorités administratives indépendantes

Carlos Ghosn lors de la présentation des résultats du groupe Nissan en 2015.

Renault : questions sur la rémunération des dirigeants

Carlos Ghosn, le PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi, le 8 novembre 2018.

Japon : la justice rejette la prolongation de la détention de Carlos Ghosn

Le patron de Renault, Carlos Ghosn, e 8 novembre 2018.

Carlos Ghosn, le patron de Renault, inculpé au Japon pour dissimulation de revenus

Des gens passent devant un écran géant qui diffuse des images de Carlos Ghosn, patron de Renault-Nissan-Mitsubishi, à Tokto (Japon), le 20 novembre 2018.

Arrestation de Carlos Ghosn : la chute d'un grand patron

Réflexion faite: Carlos Ghosn, les vertus de la cupidité

Carlos Ghosn en février 2014.

Renault : Carlos Ghosn reste PDG

Carlos Ghosn en février 2014.

Le vrai du faux. Non, Carlos Ghosn n'a pas touché l'an dernier 45 000 euros par jour (mais presque)

Carlos Ghosn lors d\'une conférence de presse à Rio de Janeiro (Brésil), le 4 janvier 2016.

Carlos Ghosn met Renault "en danger"

Un ouvrier sur une chaîne de montage d\'une usine Renault à Douai (Nord), le 23 mai 2013.

Carlos Ghosn : la direction de Renault se réorganise, les ouvriers sont agacés

Carlos Ghosn, patron de Renault-Nissan-Mitsubishi, dans l\'usine Renault à Maubeuge (Nord), le 8 novembre 2018.

Carlos Ghosn : les dessous d'un scandale

Dans une rue de Tokyo (Japon), des passants regardent une chaîne d\'information qui revient sur l\'arrestation le jour précédent de Carlos Ghosn, le 20 novembre 2018.

Renault-Nissan : quel avenir pour l'entreprise ?

Carlos Ghosn lors d\'une conférence de presse, le 12 mai 2016, à Tokyo.

Automobile : Renault prépare l'après Carlos Ghosn

Carlos Ghosn, patron de Renaul-Nissan-Mitsubishi, lors d\'une conférence de presse de présentation du nouveau logo du groupe à Paris, le 15 septembre 2017.

Renault : qui assurera l'intérim ?

Carlos Ghosn, le PDG de Renault, participe à la présentation des résultats du groupe, le 10 février 2016, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

Renault : l'enquête sur Carlos Ghosn inquiète les salariés

1234

Vous êtes à nouveau en ligne