Retards de paiement : le mois d'août est un cauchemar pour les petits patrons

FRANCE 2

Chaque année, au cœur de l'été, les retards de paiement sont nombreux pour les entreprises pour cause de congés. Mais les conséquences peuvent être lourdes pour les principaux intéressés.

Au mois d'août, congés obligent, certaines entreprises ont dû mal à se faire payer par leurs clients. Pour Mickael Menouar, chef d'entreprise, l'impact sur la trésorerie est important : il attend 76 521 € depuis un mois. Comptables et signataires sont en vacances, il faut faire l'effort de relancer les clients pour les retards de paiement. Cela engendre des retards de paiement de la part de sa propre entreprise, notamment chez les fournisseurs. Le patron a dû recruter quelqu'un, dont 25% de la tâche sera de contacter ces clients.

Des retards aux conséquences graves

Le nombre de PME qui se plaignent de retards de paiement est multiplié par deux au mois d'août. Cela leur coûte cher, on estime le manque à gagner total de 14 à 16 milliards d'euros. Les conséquences sont graves, selon le médiateur des entreprises, 40 sociétés mettent quotidiennement la clé sous la porte pour cause de factures impayées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne