VIDEO. Rachat d'Alstom : Hollande attend des "avancées" sur les négociations avec Bouygues

FRANCE 2 et FRANCE 3

Le gouvernement français négocie avec Bouygues sur le prix de cession de 20% du capital d'Alstom, condition préalable pour une alliance Alstom-General Electric.

L'Etat français attend des "avancées" sur les négociations engagées avec Bouygues sur le rachat de 20% des actions d'Alstom, condition préalable pour une alliance Alstom-General Electric, selon François Hollande. Le rachat d'une partie de la branche énergie d'Alstom par General Electric est entré, samedi 21 juin, dans une phase critique, l'Etat négociant avec Bouygues sur le prix de cession de 20% du capital d'Alstom.

Des avancées attendues "d'ici la fin de la journée"

"J'ai décidé (...) que l'Etat entrerait au capital d'Alstom (...) cette condition est majeure pour l'acceptation par le gouvernement de l'alliance qui vient d'être nouée entre General Electric et Alstom", a déclaré le président de la République sur le perron de l'Elysée, en marge d'un mini-sommet social-démocrate européen à Paris. "Je pense que nous allons obtenir là-dessus des avancées d'ici la fin de la journée", ajoute-t-il.

"S'il n'y avait pas ces avancées, s'il n'y avait pas cette vente à un prix qui pour le gouvernement soit acceptable, alors il y aurait nécessairement à revenir sur l'alliance telle qu'elle vient d'être annoncée" avec l'américain General Electric, a prévenu François Hollande.

Vous êtes à nouveau en ligne