Rachat d'Alstom

"Le rachat d'Alstom, a été annoncé en avril 2014. L'entreprise serait rachetée par General Electric pour un montant de 13 milliards de dollars. Quelques jours plus tard, Siemens fait une offre alternative en proposant d'acquérir les activités énergétiques d'Alstom, contre une partie des activités ferroviaires de Siemens.
Le 5 novembre 2014, le ministre de l'économie, Emmanuel Macron donne son accord pour le rachat d'Alstom par l'Americain General Electric. C'est donc pour 12,35 milliards d'euros que General Electric rachète l'essentiel des activités énergétiques d'Alstom (qui représentent 70% de son chiffre d'affaire).
plus
Le logo de l\'entreprise General Electric à Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique), le 21 novembre 2017.

General Electric envisage de supprimer 470 postes en France : chez les salariés "il y a de l'incompréhension, car les carnets de commande sont pleins"

Le logo de General Electric sur une façade.

Belfort : nouvelles inquiétudes pour les employés de General Electric

L\'usine General Electric à Fairfield (Connecticut).

Le décryptage éco. General Electric rappelé à ses engagements par la France

Les salariés de General Electric réclament plusieurs embauches en CDI.

Belfort : une quarantaine de salariés de General Electric bloquent le site et demandent des embauches

Usine de Belfort le 9 septembre 2015, après le feu vert de la commission européenne pour le rachat de la branche énergie d\'Alstom par le géant américain General Electric

Le mot de l'éco. Rachat d'Alstom : General Electric ne tiendra pas ses engagements sur l’emploi

Site General Electric à Grenoble (Isère).

Économie : General Electric ne créera pas les emplois promis

Alstom à Levallois-Perret.

Emploi : General Electric, des promesses non tenues !

Le site d\'Alstom à Belfort en octobre 2016.

Emploi : General Electric ne tiendra pas ses promesses

Site General Electric à Grenoble (Isère).

Emploi : General Electric revient sur ses promesses

La façade du siège du Département américain de la Justice à Washington.

ENQUÊTE FRANCEINFO. Guerre économique : comment la justice américaine cible les entreprises étrangères

Le site d\'Alstom à Belfort en octobre 2016.

Économie : le gouvernement souhaite protéger davantage d'entreprises françaises

Le site d\'Alstom à Belfort en octobre 2016.

INFO FRANCEINFO. Corruption chez Alstom : un ancien cadre témoigne

Les investissements étrangers, notamment chinois, vont être plus surveillés, notamment dans le secteur du numérique

Le mot de l'éco. Le décret Montebourg sur les investissements étrangers bientôt renforcé

Maquette d\'une éolienne devant le logo Siemens.

Le brief éco. Avis de tempête dans la branche éolienne de Siemens

Le site Alstom de Belfort, spécialisé dans le secteur ferroviaire, emploie 491 salariés. 

Alstom : des suppressions d'emplois en vue

Des salariés d\'Alstom devant le site de Belfort, en septembre 2016. Image d\'illustration.

General Electric : promesses tenues ?

Le ministre Bruno Le Maire sur le site d\'Alstom à Valenciennes (Nord), le 29 septembre 2017

VIDEO. Rapprochement Alstom-Siemens : Le Maire se défend de "faire de la spéculation sur le dos du contribuable"

Bruno Le Maire à New York, le 28 juin 2017

Siemens-Alstom : Bruno Le Maire à Valenciennes pour tenter de rassurer les salariés

Le président Emmanuel Macron prononce un discours sur l\'Europe dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, à Paris, le 26 septembre 2017.

Chantiers navals STX : pourquoi Emmanuel Macron est-il à la manœuvre ?

Alstom à Levallois-Perret.

Débat : doit-on vendre nos fleurons industriels ?

L\'alliance entre les branches ferroviaires de Siemens et Alstom a été signée, mardi 26 septembre 2017.

Le mariage Alstom-Siemens vu d'Allemagne

Le PDG d\'Alstom Henri Poupart-Lafarge estime que le site de Valenciennes peut être confiant pour l\'avenir. 

Siemens-Alstom : les députés de l'opposition mettent en garde l'État

Des salariés de l\'Alstom sur le site de Belfort (Territoire de Belfort), le 22 février 2017.

Alstom-Siemens : l'inquiétude des salariés

Alstom à Levallois-Perret.

Alstom-Siemens : une fusion qui fait polémique

Alstom à Levallois-Perret.

Industrie : un mariage industriel afin de créer un géant européen

L\'alliance entre les branches ferroviaires de Siemens et Alstom a été signée, mardi 26 septembre 2017.

Industrie : un mariage plein de promesses

Le but pour Alstom et Siemens : changer d\'échelle pour peser face à la concurrence mondiale, chinoise notamment.

Quatre questions pour comprendre la possible alliance entre Alstom et Siemens

Alstom à Levallois-Perret.

Alstom-Siemens : mariage sur les rails

Des salariés de l\'Alstom sur le site de Belfort (Territoire de Belfort), le 22 février 2017.

Alliance Alstom-Siemens : c'est un mariage "qui peut être la meilleure des choses ou la pire des choses"

L\'usine d\'Alstom transport à Reichshoffen (Bas-Rhin), le 19 décembre 2016.

Alliance Alstom-Siemens : "Il y a un sentiment d'abattement partagé par les salariés et une partie du management"

1234

Vous êtes à nouveau en ligne