Quand les entreprises veulent lutter contre les troubles musculaires

FRANCE 2

Ces maux sont à l'origine de 80% des arrêts maladies et coûtent chaque année près d'un milliard d'euros à la sécurité sociale.

Il y a encore six mois, Hervé Valentin devait soulever un interrupteur toutes les six minutes. Poids de la pièce : 20 kilos. Pour soulager son poignet, la ligne de montage de ce monteur-assembleur a été complètement transformée. "Avec ce système, on est aidé mécaniquement à soulever l'appareil", explique Hervé Valentin. Dans son atelier de composants électriques, chaque poste est pensé pour éviter les TMS, les troubles musculo-squelettiques comme les lombalgies ou encore les tendinites. Autre mesure, l'ergonomie des postes a été conçue en fonction de la taille des salariés. 

Un investissement conséquent 

Chaque année les TMS coûtent un milliard d'euros aux entreprises. Dans cette société alsacienne qui emploie 1 400 salariés en France, cela fait plus de 25 ans qu'on investit dans la prévention. "On investit 500 000 euros tous les ans pour l'aménagement des postes", explique Dabiel Klum, directeur des relations sociales de cette entreprise. Un investissement pour les salariés, mais aussi pour l'entreprise. Prévenir les troubles musculo-squelettiques permet de diminuer les arrêts maladies et d'assurer une meilleure productivité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne