Pentecôte : à quoi sert la journée de solidarité ?

France 3

Certains Français travaillent lundi 10 juin, d'autres sont au repos. Le lundi de Pentecôte est-il un jour férié ou un jour de solidarité ? Présent sur le plateau du 12/13, le journaliste de France 3 David Boéri fait le point sur la situation.

Depuis l'instauration de la journée de solidarité en 2004, le lundi de Pentecôte n'est plus systématiquement un jour férié. "Depuis 2008, il n'y a plus aucune obligation pour ce lundi de Pentecôte. Chaque entreprise peut choisir librement les modalités de cette journée de solidarité", explique le journaliste de France 3 David Boéri, présent sur le plateau du 12/13. Les entreprises peuvent par exemple décider d'enlever un autre jour férié ou une journée de RTT. Elles peuvent aussi ajouter sept heures de travail sur l'année. 

Les retraités imposables versent également une part de leur pension

"La seule obligation, c'est que chaque salarié doit travailler une journée sans être payé. Cette contribution destinée à financer des actions en faveur de l'autonomie des personnes âgées ou handicapées est directement réglée par les entreprises. Concrètement, les employeurs versent 0,3% des salaires à la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie", précise David Boéri. Depuis 2013, les retraités imposables versent eux aussi automatiquement 0,3% de leurs pensions. Cette année, la journée de solidarité devrait rapporter un peu moins de trois milliards d'euros. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne