Pas-de-Calais : une usine encore sauvée par l'État ?

Une entreprise du Pas-de-Calais se bat depuis plusieurs années pour ne pas fermer. Il s'agit d'Arc International, spécialiste des arts de la table. La société est au bord du dépôt de bilan, mais l'État et les actionnaires pourraient fournir l'argent nécessaire.

Arc International est un géant international dans le Pas-de-Calais. Mais sa situation empire. L'entreprise connue pour sa vaisselle et ses verres affiche une dette de 400 millions d'euros. Les 5 000 salariés pourraient ne pas être payés au mois de mars. Certains redoutent la fermeture de l'usine. "On est touchés, on se dit qu'on a fait pas mal d'efforts pour essayer de remonter. Et on apprend récemment qu'on est dans le gouffre", confie un salarié dépité.

Un accord dans la semaine

Le gouvernement et la région pourraient venir en aide à Arc International à hauteur de 55 millions d'euros. Une somme qui pourrait permettre la poursuite de l'automatisation du site, et de s'approcher de la rentabilité. Mais ce n'est pas la première fois que l'État fait un geste à cette entreprise. Des mesures nécessaires selon Xavier Bertrand, président de la région des Hauts-de-France. "J'assume, je le fais, pas n'importe comment. Si c'est bon pour l'emploi, je le fais", déclare l'élu. L'accord financier devrait être officialisé dans la semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne