Paris va privatiser la gestion des paiements des parkings

FRANCE 3

C'est une révolution pour le stationnement payant des voitures dans les rues de Paris. Dans un peu plus d'un an, le contrôle sera privatisé pour mieux lutter contre la fraude.

Se garer en ville sans passer par la case horodateur et économiser quelques euros, une pratique courante pour de nombreux automobilistes. "Pour cinq minutes, généralement je ne paie pas", explique un automobiliste au micro de France 3. À Paris, neuf automobilistes sur dix ne paient pas le stationnement, soit un manque à gagner de 300 millions d'euros pour la ville.

Metz et Suresnes veulent aussi des sociétés privées

Pour un contrôle plus rentable, Anne Hidalgo, la maire de Paris, souhaite privatiser le service à partir du 1er janvier 2018. La municipalité continuera de fixer les tarifs et touchera les recettes du stationnement. D'autres villes comme Montpellier (Hérault) envisagent également de confier cette tâche à des agents privés. Une décision vue d'un mauvais oeil par l'opposition qui craint une augmentation des tarifs. Des villes comme Metz (Moselle) ou Suresnes (Hauts-de-Seine) veulent aussi faire appel à des sociétés privées mieux équipées pour ces contrôles automatiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne