Nissan et Mitsubishi s'allient pour lancer une voiture électrique à 10 000 euros

Une voiture électrique de Nissan, le 9 juin 2014 à Tokyo (Japon).
Une voiture électrique de Nissan, le 9 juin 2014 à Tokyo (Japon). (YOSHIKAZU TSUNO / AFP)

Selon le quotidien économique japonais "Nikkei", elle sera produite d'ici 2016-2017.

Un véhicule électrique abordable. Voilà l'objectif des constructeurs d'automobiles japonais Nissan et Mitsubishi Motors, qui s'allient pour développer ensemble une mini-voiture électrique à bas coûts d'ici 2016-2017, révèle Nikkei, lundi 4 août. Selon le quotidien économique japonais, le véhicule pourrait être vendu autour de 1,5 million de yens, soit 10 869 euros. Cependant, si les deux entreprises ont confirmé travailler à un tel projet, elles n'en ont pas détaillé les modalités.

Nissan, qui a investi 4 milliards d'euros dans ce domaine en partenariat avec Renault, son principal actionnaire, n'a vendu que 124 000 exemplaire en quatre ans de sa citadine Leaf, un résultat commercial mitigé, même s'il s'agit de la voiture électrique la plus vendue au monde. 

Deux véhicules déjà lancés avec succès

Le groupe reconnaît qu'un problème d'infrastructures ralentit l'adoption de ce type d'automobiles, qui offrent une autonomie de 190 km une fois la batterie chargée au maximum. Mais le prix (en France, autour de 25 000 euros pour la Leaf, si l'on ne déduit pas le bonus écologique) est également un facteur susceptible de freiner les acheteurs, d'où ce projet de mettre au point un véhicule au prix plus abordable.

Mitsubishi Motors a de l'expérience en la matière, puisque que la firme a lancé, en 2009, la voiture électrique la moins onéreuse du marché japonais: un petit modèle dénommé i-MiEV proposé au prix de 1,78 million de yens (12 900 euros). Nissan et Mitsubishi Motors travaillent déjà ensemble dans plusieurs domaines. Ils ont lancé, via une coentreprise appelée NMKV, deux mini-véhicules (Dayz et Dayz Roox), des voitures très appréciées au Japon.