Mory Ducros : la reprise par Arcole validée, près de 2 800 salariés licenciés

Dans un centre de Mory Ducros à Saint-Etienne (Loire), le 4 février 2014.
Dans un centre de Mory Ducros à Saint-Etienne (Loire), le 4 février 2014. ( MAXPPP)

Le repreneur prévoit de conserver 2 210 salariés sur les quelque 5 000 que compte le groupe.

Le tribunal de commerce de Pontoise (Val-d'Oise) a validé la reprise du transporteur Mory Ducros par Arcole, jeudi 6 février. "Le tribunal a arrêté le plan de cession de Mory Ducros au profit de l'offre présentée par Arcole Industries", a déclaré le président, Gérard Maury. 

Le principal actionnaire du groupe a prévu de conserver 2 210 salariés sur les quelque 5 000 que compte Mory Ducros. Il doit également reprendre 50 agences sur 85. L'entreprise a, en outre, revu le plan social "à la hausse" pour les salariés qui seront licenciés, avec des indemnités complémentaires dont le montant global a été porté de 21 à 30 millions d'euros.

La CFDT a décidé in extremis, le 4 février, de signer l'accord collectif sur le plan de restructuration. Mais des employés ont récusé les termes du compromis et l'ont jugé "inadmissible""Les accords n'étaient pas bons, les reclassements pour nous ne sont pas bons, puisque nous sommes tous licenciés et qu'il n'y a aucun reclassement", avait déclaré un salarié devant la caméra de France 2. "Il faut absolument dénoncer auprès de la fédération CFDT les choses qui ne vont pas, affirme un autre salarié, excédé. C'est inadmissible et franchement, le feu, on le mettra, on ne mourra pas comme ça", avait-il ajouté.

Vous êtes à nouveau en ligne