Moody's abaisse la note de la SNCF

L\'agence de notation a dégradé la note de plusieurs entreprises françaises le 16 février 2012.
L'agence de notation a dégradé la note de plusieurs entreprises françaises le 16 février 2012. (MARK LENNIHAN / AP / SIPA)

L'agence de notation a aussi abaissé la note de Réseau ferré de France, Technicolor et Thales. D'autres collectivités territoriales européennes sont concernées par cette dégradation.

La SNCF, Réseau ferré de France, Technicolor et Thales : l'agence d'évaluation financière Moody's a abaissé, jeudi 16 février, les notes de ces quatre entreprises. Cette décision intervient deux jours après l'abaissement de la note ou la perspective sur la note de neuf pays de l'Union européenne, dont la France, l'Espagne, le Portugal et le Royaume-Uni. D'autres collectivités locales ou entreprises en Europe sont concernées.

En Italie, ont été notamment abaissées d'un cran les notes de long terme de Milan, Florence, de la Toscane, de la province de Turin, de la Vénétie et de Venise. En Espagne, Moody's a dégradé les notes de Madrid, de l'Andalousie et de la Galice, entre autres. Au Portugal, Lisbonne a reculé d'un cran à Ba3. En Autriche, la note de la Carinthie a été abaissée d'un cran à A1.

En Grande-Bretagne, c'est la perspective de la note (A2) du groupe d'enrichissement de l'uranium Urenco qui a été abaissée à "négative". Toutefois, Moody's précise avoir confirmé la note A1 du groupe européen d'aéronautique et de défense EADS et sa perspective stable.

Vous êtes à nouveau en ligne