Les salariés de Smart France prêts à passer aux 39 heures ?

FRANCE 3

La direction de l'usine d'Hambach organise un référendum ce vendredi 11 septembre. La question divise.

Ce vendredi 11 septembre, une question est posée aux 800 salariés de l'usine Smart France d'Hambach (Moselle) : sont-ils prêts à passer aux 39 heures ?

La direction prend le pouls auprès de ses employés. Dans le détail, la charge de travail augmenterait de 12%. Les 39 heures seraient payées comme 37 heures, soit une augmentation de 6%. En contrepartie, la direction promet une prime de 1 000 euros, l'embauche de 50 intérimaires en CDI et de l'emploi jusqu'en 2020.

Les syndicats sont contre

Les salariés semblent divisés. "Les ouvriers vont tous voter non. Les autres voteront peut-être oui", confie l'un d'eux à France 3. Une autre, bien qu'hésitante, est prête à faire des sacrifices.

A l'issue du référendum, les syndicats se prononceront. La plupart sont contre. "Faire des sacrifices pour un pacte comme celui-ci nous paraît inutile", estime Emmanuel Benner, délégué CFTC. Seul le syndicat des cadres y est favorable, même s'il regrette que "la démarche se fasse dans une ambiance de chantage à l'emploi".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne