Les retards de paiement, bête noire des PME

FRANCE 2

Les retards de paiement seraient de plus en plus courants et seraient à l'origine d'un quart des faillites de ces entreprises en France.

À Sallaumines (Pas-de-Calais), Jean-Marc Barki, directeur général de l'entreprise "Sealock", a investi un million d'euros dans une machine qui va permettre à son entreprise de fabrication de colle industrielle de gagner de nouveaux marchés. Un investissement pour cette PME et le signe de sa bonne santé financière. Il y a quelques années, l'entreprise avait pourtant des problèmes de trésorerie causés notamment par des retards de paiement.

Délais respectés

Pour inverser la situation, Jean-Marc Barki a commencé par faire la chasse aux mauvais payeurs et s'est aperçu que la presque totalité de ses clients laisse traîner les délais. "Une facture du mois de décembre réglée le 13 mai de l'année suivante, faites le calcul : on est très très loin des 60 jours de délai de facture. 21 000 euros, ça commence à faire beaucoup", confie-t-il à France 2. Un de ces clients a même réglé à 180 jours. Le chef d'entreprise a fini par dire stop. Jean-Marc Barki demande de régler dans les délais : c'est 45 ou 60 jours, pas plus. L'entreprise a gagné en visibilité et en sérénité. Sur les 400 clients de l'entreprise, ils ne sont plus qu'une dizaine à avoir des retards de paiement, mais désormais, ils préviennent systématiquement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne