Le Royaume-Uni ouvre une enquête contre Airbus pour corruption

Un A380 d\'Airbus, le 14 juillet 2016 au sud-ouest de Londres (Royaume-Uni).
Un A380 d'Airbus, le 14 juillet 2016 au sud-ouest de Londres (Royaume-Uni). (ADRIAN DENNIS / AFP)

Les accusations, pour l'heure assez vagues, portent sur des "irrégularités concernant des consultants tiers", selon l'autorité britannique à l'origine de l'ouverture de l'enquête.

Le Royaume-Uni a ouvert une enquête criminelle à l'encontre du groupe Airbus, après des soupçons de corruption, annonce l'organe britannique de lutte contre la corruption, le Serious Fraud Office (SFO), dimanche 7 août. Les accusations sont pour l'instant assez vagues. "Ces allégations portent sur des irrégularités concernant des consultants tiers", explique un communiqué. Aucune information ne sera rendue publique avant la fin de l'enquête.

Le groupe va "coopérer" avec les enquêteurs

Le constructeur européen a également confirmé l'information dans un communiqué (en anglais), expliquant que le SFO avait "ouvert une enquête sur des soupçons de fraude, pots-de-vin et corruption dans l'activité de l'aviation civile d'Airbus". Le groupe a indiqué qu'il allait "coopérer avec le SFO". Quatre mois avant cette annonce, l'agence britannique de crédit à l'exportation avait suspendu ses crédits accordés à Airbus, suivie par la France et l'Allemagne. 

Airbus est la plus importante compagnie aéronautique commerciale au Royaume-Uni et son bénéfice net s'est envolé de 15% au premier semestre. Son résultat net semestriel a atteint 1,76 milliard d'euros.

Vous êtes à nouveau en ligne