"Le milieu de la banque nous fait confiance pour recruter autrement" : une association rapproche jeunes et entreprises grâce au sport

L\'Agence pour l\'éducation par le sport met en relation les jeunes et les entreprises pour leur permettre de décrocher un emploi.
L'Agence pour l'éducation par le sport met en relation les jeunes et les entreprises pour leur permettre de décrocher un emploi. (AGENCE POUR L'ÉDUCATION ET LE SPORT)

L'Agence pour l'éducation par le sport met en relation les jeunes et les entreprises pour leur permettre de décrocher un emploi grâce à leurs qualités sportives. L'association, qui réalise cet été un tour de France, a fait étape lundi à Torcy, en Seine-et-Marne.

Des dizaines de jeunes sont massés devant l'estrade. Autour d'eux, les premiers ateliers se préparent. Le principe est simple : âgés de 16 à 25 ans, les jeunes de Torcy, en Seine-et-Marne, jouent au futsal ou apprennent le breakdance. Pendant ce temps, des éducateurs évaluent leurs qualités humaines pendant l'activité.

Julien est salarié de l'association Apels, l'Agence pour l'éducation par le sport. Il est chargé de juger un groupe qui joue au basket et peut des joueurs rien qu'en les observant. "Là on est sur un sport collectif, décrit-il, il y a déjà tout ce qui est cohésion d'équipe. Comme ils sont sur un match, il y aussi la gestion des émotions : savoir perdre, accepter les règles de l'arbitrage", explique l'éducateur.

L'Agence pour l'éducation par le sport est une association au contact des jeunes peu ou pas diplômés d'inclusion par le sport, créée en 1997. Cet été, elle réalise un tour de France dans le but de rapprocher la jeunesse du monde du travail grâce au sport. Lundi 13 juillet, étape donc à Torcy, en Seine-et-Marne.

Savoir valoriser ses qualités en entreprise

Grâce aux éducateurs, les jeunes sportifs comprennent quelles sont les qualités humaines et sportives qu'ils peuvent valoriser en entreprise. Le certificat donné par l'association est reconnu par Pôle emploi. Doriane, 18 ans, vient de remporter son match de basket. Juste avant la rencontre, il a eu un entretien au sujet d'un service civique qu'il pourrait faire à la rentrée pour un club de futsal de la ville. "J'aime le foot donc ça m'intéresse, explique Doriane, et ça permet d'avoir aussi une expérience professionnelle, ce qui est intéressant. En plus de ça on est rémunérés, donc ça m'a l'air bénéfique."

Notre message c'est que le club de sport, l'espace sportif, est un lieu de recrutement hors norme.Samir Guerza, délégué général de l'association Apelsà franceinfo

Andréa, 17 ans, en première S, est assise dans les gradins. Elle rêve d'être dentiste, mais aujourd'hui, elle a un objectif précis : "Je cherchais un job d'été, explique-t-elle, du coup je voulais plus de conseils pour faire mon CV et ma lettre de motivation, et j'en ai eu. Je suis plutôt contente."

Les entreprises savent ce qu'elles viennent rechercher en s'adressant à l'association. "Le milieu de la banque nous fait confiance pour recruter autrement, pour trouver des nouveaux talents, raconte son délégué général Samir Guerza. [L'espace sportif] est un lieu où on peut trouver des talents potentiels qui sont utiles, pas seulement dans le sport, qui sont utiles dans l'entreprise." L'association a suivi plus de 600 jeunes et selon ses données, près de 80% ont trouvé un CDI.

Déceler les compétences des jeunes en les regardant faire du sport.
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne