La SNCF prévoit un chiffre d'affaires en hausse de 5,1 % en 2012

Sur les quais de la Besançon Franche-Comté, desservie par le nouveau TGV Rhin-Rhône, le 12 décembre 2011.
Sur les quais de la Besançon Franche-Comté, desservie par le nouveau TGV Rhin-Rhône, le 12 décembre 2011. (JEFF PACHOUD / AFP)

Le Conseil d'administration de la SNCF a adopté jeudi un budget 2012 qui prévoit un chiffre d'affaires en hausse de 5,1% pour le groupe, soit un total de 32 milliards d'euros. 

Le Conseil d'administration de la SNCF a adopté jeudi 22 décembre un budget 2012 qui prévoit un chiffre d'affaires en hausse de 5,1% pour le groupe, soit un total de 32 milliards d'euros. Selon la CGT-Cheminots (majoritaire), ce budget "peut être vu comme une année de stabilisation, voire de consolidation du groupe SNCF après la phase de croissance externe de 2007 à 2010". Le groupe SNCF a enregistré en 2010 un résultat net de 697 millions, pour un endettement de 8,49 milliards d'euros.

Selon le syndicat, cette hausse prévue du budget 2012 "repose sur deux leviers principaux : une progression soutenue du chiffre d'affaires des activités conventionnées" ainsi que "la croissance significative des filiales routières de Geodis et une nouvelle réduction du déficit de fret SNCF".

Le conseil d'administration a également abordé le projet de la SNCF de se lancer sur le créneau du transport national de passagers en autocar (longue distance). Selon une source proche du dossier, ce projet baptisé "Speed" viserait à contrer l'offre de lignes routières inter-régionales proposée depuis l'été 2011 par Eurolines, propriété du groupe Veolia.

Vous êtes à nouveau en ligne