L'usine Smart lance un référendum pour un retour aux 39 heures

FRANCE 2

Les 800 salariés de l'usine Smart en Moselle vont devoir dire oui ou non sur le retour aux 39h de travail.

Le débat sur le temps de travail est relancé. Pour ou contre un retour aux 39 h pendant trois ans ? C'est à cette question que vont devoir répondre les 800 salariés de l'usine Smart de Moselle. En échange de cette augmentation du temps de travail, la direction propose une augmentation de 120 euros bruts par mois pour les employés, une prime de 1 000 euros et 50 embauches en CDI.

Des salariés mitigés

Pour les salariés rencontrés par les journalistes de France 2, l'idée ne les séduit pas. "C'est pour des gains de productivité. S'il faut les faire on les fera mais il faut que l'on nous paye à la juste valeur", précise un salarié. Beaucoup ont fait le calcul, avec l'augmentation proposée les heures supplémentaires, ils ne seraient payées que 7 euros de l'heure.
D'autres salariés estiment que cette mesure est nécessaire pour garantir l'avenir du site. Une ambition affichée de la direction : "L'objectif est vraiment d'augmenter et d'améliorer la compétitivité par rapport à un marché extrêmement compétitif", conclut le directeur des ressources humaines de l'usine. Le vote des salariés doit avoir lieu dans dix jours.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne