L'État et EDF soutiennent Areva pour sauver la filière nucléaire

FRANCE 3

Le gouvernement a décidé mercredi 3 juin de céder les réacteurs du géant du nucléaire à EDF et s'engage à recapitaliser le reste du groupe pour sauver près de 200 000 emplois.

Le groupe Areva est en pleine déroute avec une perte de près de cinq milliards d'euros l'an dernier et des milliers d'emplois voués à disparaître. Alors François Hollande a choisi d'agir vite et de lancer le 3 juin un sauvetage de la filière nucléaire. EDF va ainsi prendre le contrôle des activités réacteur d'Areva, et l'État, actionnaire majoritaire des deux sociétés s'est engagé à recapitaliser le reste du groupe.

Quid des salariés ?

Un tiers des 44 000 salariés du géant de l'énergie est concerné par cette mesure. Si beaucoup se montrent inquiets pour leur avenir, le ministre de l'Économie Emmanuel Macron a souhaité les rassurer ce jeudi matin : "Un : pas de licenciement sec. Deux : préservation de tous les sites de production pour des raisons de qualification, de savoir-faire, et de sûreté nucléaire". Areva ne s'occupera plus que d'extraire, transformer et recycler l'uranium".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne