INFO FRANCEINFO. 89% des personnes LGBT se disent "intégrées" au travail, mais 30% constatent des discriminations

72% des personnes transsexuelles se sentent bien intégrées au sein de leur entreprise, selon un sondage révélé par franceinfo le 14 décembre 2017.
72% des personnes transsexuelles se sentent bien intégrées au sein de leur entreprise, selon un sondage révélé par franceinfo le 14 décembre 2017. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)

Le sondage réalisé par l'Ifop pour l'association Autre cercle, spécialisée sur la question LGBT dans le monde du travail, montre aussi que 30% des lesbiennes, gays, transsexuelles et bisexuelles disent avoir déjà constaté des discriminations au travail.

Près de 89% des personnes lesbiennes, gays et bisexuelles, ainsi que 72% des personnes transsexuelles se sentent bien intégrées au sein de leur entreprise, selon une enquête menée par l'Ifop pour l'association spécialisée sur la question LGBT dans le monde du travail Autre cercle, que franceinfo a pu consulter, jeudi 14 décembre. Cependant, parmi les personnes interrogées, 30% des LGBT disent avoir déjà constaté des discriminations à l'égard de personnes homosexuelles dans le cadre de leur travail. Seuls 9% des hétérosexuels interrogés disent avoir déjà constaté de telles discriminations.

Selon l'étude, les principales discriminations subies par les personnes LGBT sont des moqueries de la part de collègues (60% des répondants LGBT), la mise à l'écart de la part de collègues (31%) et une inégalité dans le déroulement de la carrière (29%). Si 73% des personnes hétérosexuelles se disent "à l'aise" face à un ou une collègue gay ou lesbienne, 64% affirment être à l'aise face à un ou une collègue transgenre.

Affirmer son orientation sexuelle est plus difficile

Quand il s'agit de faire connaître son orientation sexuelle sur son lieu de travail, les hommes gays et bisexuels semblent plus à l'aise que les femmes pour le faire. 75% des hommes gays ou bisexuels se rendent visibles, contre 64% des femmes. Un signe, conclut l'étude, de "l'existence probable d'un 'double plafond de verre'" dans le monde du travail pour les femmes lesbiennes et bisexuelles.

Afin de rester "invisible" au travail, 73% des LGBT évitent de parler de leur vie privée et 14% font croire qu'ils sont hétérosexuels. Ceux qui choisissent de ne pas faire connaître leur identité sexuelle dans leur entreprise considèrent à 49% que c'est une difficulté.

6 698 personnes, travaillant au sein d'organisations du secteur public ou privé, signataires de la charte LGBT Autre cercle, ont été interrogées, dont 79% de personnes hétérosexuelles, 17% de LGBT, 54% de femmes, 45% d'hommes. Les répondants travaillent à 47% en Île-de-France, à 53% dans d'autres régions, ils sont à 91% en CDI, à 9% en CDD, travaillent à 62% dans le public et à 38% dans le privé.

Vous êtes à nouveau en ligne