Industrie : le site de Belfort "ne fermera pas" assure le directeur général de General Electric

Le site General Electric de Belfort (Territoire de Belfort) pourrait ne pas fermer ses portes. C'est en tout cas ce qu'affirme le directeur général de la firme en France, au Journal du dimanche. Une réflexion sur la diversification des activités est même envisagée.

L'annonce avait fait grand bruit au lendemain des élections européennes. Le site General Electric de Belfort (Territoire de Belfort) devait fermer ses portes, entraînant la suppression de plus de 1000 emplois. Un coup de massue qui a provoqué la colère. Mais, dimanche 2 juin, Hugh Bailey, directeur général de General Electric France, affirme le contraire au Journal du dimanche : "Je veux être clair, Belfort ne fermera pas. Il restera le premier site industriel de GE Power en Europe. Nous y avons des compétences d'excellence."

Bruno Le Maire sur place lundi

Toutefois, un plan de départ sera bel et bien mis en place dans cette usine qui fabrique des turbines à gaz. Une diversification dans les pièces fabriquées serait également à l'étude, entre la direction et les syndicats. Une lueur d'espoir pour les salariés ? Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, se rendra sur le site, lundi 3 juin.

Vous êtes à nouveau en ligne