General Electric : Belfort se mobilise

À Belfort (Territoire de Belfort), les commerces auront rideaux baissés, samedi 22 juin. En soutien aux 1 044 salariés de General Electric promis au licenciement. Une manifestation d'envergure est attendue.

Devant une salle de l'entreprise, plus de 700 salariés bloquent l'accès. Pour la deuxième fois, la direction de General Electric est contrainte de reporter la réunion d'information sur le plan social. "On n'en veut pas, vous savez pourquoi. Vous ne respectez pas l'accord signé avec l'État français", clament les salariés. "On prend acte de ce blocage", répond la direction. Pour les salariés, la bataille ne fait que commencer. "On a vu qu'il y avait une très forte mobilisation, et une très forte détermination et c'est ça notre première victoire", se réjouit Francis Fontana, délégué syndical SUD chez General Electric.

792 emplois supprimés à Belfort

Ce plan social prévoit la suppression de 1 044 postes, dont 792 emplois dans la branche turbine à gaz à Belfort (Territoire de Belfort). La prochaine action est prévue samedi dans les rues. 20 Syndicats, associations, collectivités territoriales seront présents. Tout le territoire est impacté, les commerçants baisseront ainsi leurs rideaux en signe de solidarité. La bataille va se jouer aussi sur le terrain judiciaire. L'intersyndicale vient d'assigner l'industriel américain en justice afin de suspendre le plan social.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne