DIRECT. General Electric : Bruno Le Maire veut l'assurance que le plan social n'annonce pas un "plan de liquidation"

Bruno Le Maire lors d\'une séance de questions à l\'Assemblée nationale, le 29 mai 2019, à Paris.
Bruno Le Maire lors d'une séance de questions à l'Assemblée nationale, le 29 mai 2019, à Paris. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

L'entreprise américaine a annoncé sa volonté de supprimer plus de 1 000 postes en France, dont 792 dans l'entité belfortaine qui produit des turbines à gaz. 

Les salariés de General Electric attendent Bruno Le Maire de pied ferme à Belfort (Territoire de Belfort). La direction du groupe américain, qui a annoncé la semaine dernière un vaste plan social, semble avoir perdu toute confiance des salariés. Ce plan prévoit la suppression de plus de 1 000 postes en France, dont 792 sur le site de Belfort. L'entreprise emploie actuellement quelque 4 300 salariés à Belfort.

 Bruno Le Maire est attendu à 15h30 pour échanger avec les représentants des salariés et les élus locaux de "l'avenir industriel du site". Syndicats et élus espèrent que le ministre apportera des solutions.

Les syndicats organisent à 15 heures une assemblée générale avant l'arrivée de Bruno Le Maire, pour évoquer les détails du plan social et débattre des actions de mobilisation susceptibles d'être organisées.

Vous êtes à nouveau en ligne