Belfort : les syndicats de General Electric prévoient un comité d'accueil pour la venue de Bruno Le Maire

Bruno Le Maire, à la sortie de l\'Élysée, en mai 2019. 
Bruno Le Maire, à la sortie de l'Élysée, en mai 2019.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le ministre de l'Économie se rend sur le site de Belfort, alors que General Electric a annoncé sa volonté de supprimer plus de 1 000 postes en France.

Les syndicats de General Electric ont prévu d'organiser un comité d'accueil lundi 3 juin dès 15 heures pour la venue de Bruno Le Maire à Belfort, selon les informations recueillis par France Bleu Belfort-Montbéliard, dimanche. Le ministre de l'Économie se rend sur le site de General Electric après l'annonce par le groupe américain de sa volonté de supprimer plus de 1 000 postes en France, dont près de 800 dans son entité gaz de Belfort.

Nous allons nous réunir avec les salariés pour leur expliquer le contexte, les grandes trajectoires du projet de délocalisation d'activité et nous allons décider ensemble des actions à mener pour défendre au mieux le site de BelfortPhilippe Petitcolin, délégué syndical CFE-CGC de General Electricà France Bleu Belfort-Montbéliard

La visite de Bruno Le Maire doit démarrer dès 15h30. Le ministre doit échanger avec les représentants des salariés et tous les élus locaux au sujet de la situation actuelle de l'entreprise américaine.

La venue de Bruno Le Maire est "une très bonne chose", affirme, à France Bleu Belfort-Montbéliard, Philippe Petitcolin, le délégué syndical CFE-CGC. "Cela va lui permettre de s'informer sur le dossier" et de "défendre au mieux les intérêts de Belfort auprès de la direction de General Electric". Le syndicaliste attend que le gouvernement se positionne sur le dossier "soit dans le camp de General Electric, soit de travailler avec les salariés pour sauver leurs emplois".

Vous êtes à nouveau en ligne