General Electric

Coup de tonnerre à Belfort : le géant américain General Electric a annoncé mardi 28 mai 2019 envisager la suppression de plus de 1 000 postes en France, une nouvelle épine dans le pied du gouvernement au lendemain des élections européennes

Ces réductions de poste devraient surtout concerner les sites franc-comtois de Belfort et Bourogne ainsi qu'à Boulogne-Billancourt. Dans le détail, le groupe américain, qui avait racheté en 2015 la branche énergie d'Alstom, envisage jusqu'à 792 suppressions de postes dans l'entité gaz, et 252 dans celle dédiée aux fonctions supports, a précisé un porte-parole du groupe.

Au total, General Electric emploie à Belfort environ 4 300 personnes, dont 1 900 dans l'entité turbines à gaz visée par l'annonce et qui subit les conséquences des difficultés générales de GE et de la baisse actuelle de ses marchés.

plus
Damien Meslot, maire LR de Belfort, interpelle Emmanuel Macron sur la situation des salariés de General Electric, lors de la 7e étape du Tour de France 2019.

VIDEO. General Electric : "Le silence d'Emmanuel Macron est assourdissant" regrette le maire de Belfort

Eric Weiss, devant l\'usine General Electric, sur le site de Belfort (Territoire de Belfort), le 21 juin 2019.

GRAND FORMAT. "Ils foutent en l'air notre outil de travail" : à la rencontre d'Eric Weiss, salarié de Belfort menacé par le plan social chez General Electric

Eric Weiss, salarié de General Electric, devant une banderole posée en soutien aux salariés de General Electric, au pied du Lion de Belfort (Territoire de Belfort), le 21 juin 2019.

GRAND FORMAT. "Ils foutent en l'air notre outil de travail" : à la rencontre d'Eric Weiss, salarié de Belfort menacé par le plan social chez General Electric

Banderole déployée à Belfort le 22 juin 2019.

Belfort : les syndicats de General Electric appellent à un pique-nique géant devant le tribunal de grande instance

Le leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, lors d\'une manifestation en soutien aux salariés de l\'usine General Electric de Belfort, le 22 juin 2019.

Belfort : mobilisation générale pour les salariés de General Electric

Des milliers de personnes ont défilé dans les rues de Belfort pour dénoncer le plan de suppression d\'emplois de General Electric, le 22 juin 2019.

Plan social chez General Electric : "Emmanuel Macron est capable de prendre son téléphone pour appeler les patrons de GE pour mettre la pression"

Devant le siège de General Electric, à Belfort (Territoire de Belfort), le 21 mai 2019.

Belfort : la ville mobilisée pour les suppressions d'emplois annoncées par General Electric

Devant le siège de General Electric, à Belfort (Territoire de Belfort), le 21 mai 2019.

General Electric : politiques et habitants mobilisés contre les suppressions de postes

Le leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, lors d\'une manifestation en soutien aux salariés de l\'usine General Electric de Belfort, le 22 juin 2019.

Belfort : Jean-Luc Mélenchon enfile un gilet jaune lors d'une manifestation en soutien aux salariés de General Electric

Devant le siège de General Electric, à Belfort (Territoire de Belfort), le 21 mai 2019.

General Eletric : l'union sacrée à Belfort

Des salariés de General Electric manifestent devant leur usine à Belfort, le 7 juin 2019.

Belfort : des milliers de personnes rassemblées en soutien aux salariés de General Electric

Un salarié de General Electric à Belfort.

General Electric : Belfort se mobilise contre les 1 050 emplois supprimés

Une section de la turbine à gaz 9HA produite à l\'usine General Electric de Belfort.

General Electric : Belfort se mobilise

Une entreprise General Electric à Grenoble (Isère), le 26 juillet 2017.

General Electric : les employés du site de Belfort se mobilisent face au plan social du groupe

Emmanuel Macron à l\'usine de General Electric à Belfort, le 28 mai 2015. 

General Electric : les salariés ne lâchent rien

Un salarié de General Electric à Belfort.

General Electric : la direction prépare le plan social

Des salariés de General Electric devant le site de Belfort le 7 juin 2019. 

"Ce plan de sauvegarde de l'emploi n'est pas légitime" : Les salariés de GE à Belfort empêchent la première réunion avec la direction

Des salariés de General Electric devant le site de Belfort, lundi 3 juin 2019. 

"Ça me met en colère !" : le ministre de l'Économie accueilli sous les huées des salariés de General Electric à Belfort

Bruno Le Maire, à la sortie de l\'Élysée, en mai 2019. 

Belfort : le message ferme de Bruno Le Maire à General Electric

Le ministre de l\'Economie Bruno Le Maire, le 3 juin 2019, lors d\'une rencontre avec les syndicats de General Electric, à Belfort.

General Electric : les élus locaux sont inquiets

Le ministre de l\'Economie Bruno Le Maire, le 3 juin 2019, lors d\'une rencontre avec les syndicats de General Electric, à Belfort.

General Electric : visite à risque de Bruno Le Maire à Belfort

Le ministre de l\'Economie Bruno Le Maire, le 3 juin 2019, lors d\'une rencontre avec les syndicats de General Electric, à Belfort.

En visite à Belfort, Bruno Le Maire demande à General Electric d'améliorer son plan social

Bruno Le Maire lors d\'une séance de questions à l\'Assemblée nationale, le 29 mai 2019, à Paris.

DIRECT. General Electric : Bruno Le Maire veut l'assurance que le plan social n'annonce pas un "plan de liquidation"

Bruno Le Maire, à la sortie de l\'Élysée, en mai 2019. 

General Electric : Bruno Le Maire attendu à Belfort, les salariés dépités

Un salarié de General Electric à Belfort.

General Electric : le site de Belfort "restera le premier site industriel de GE Power en Europe"

Un salarié de General Electric sur le site de Belfort, en octobre 2015. 

Industrie : un espoir pour les salariés de General Electric ?

Bruno Le Maire, à la sortie de l\'Élysée, en mai 2019. 

Belfort : les syndicats de General Electric prévoient un comité d'accueil pour la venue de Bruno Le Maire

Une section de la turbine à gaz 9HA produite à l\'usine General Electric de Belfort.

Industrie : le site de Belfort "ne fermera pas" assure le directeur général de General Electric

Le site General Electric à Belfort, le 28 mai 2019.

Le site de Belfort "ne fermera pas", assure le patron de General Electric France

Éric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, invité du \"8h30 Fauvelle-Dély\", le jeudi 30 mai 2019. 

Mauvais résultats des Insoumis aux européennes : "L'électorat populaire traditionnellement s'abstient" justifie Éric Coquerel

12

Vous êtes à nouveau en ligne