Gemalto, le "petit" nouveau du CAC 40

(MAXXP Maxppp)

Cette entreprise française, numéro 1 mondial de la sécurité numérique, remplace à partir de ce lundi Alcatel-Lucent dans l'indice vedette de la bourse de Paris. Gemalto fabrique notamment des cartes à puce, des passeports biométriques ou des logiciels qui servent au public dans la vie de tous les jours. Son poids n'a fait que croître en bourse cette année.

Gemalto n'est pas la société la plus connue du grand public, c'est le moins qu'on puisse dire. Son nom ne frappe pas l'imaginaire collectif comme Bouygues, Total ou la Société générale. Reste que cette entreprise remplace à partir de ce lundi Alcatel-Lucent dans le cercle très prisé des valeurs du CAC 40.

Le poids d'une réussite

Il faut dire que Gemalto est sur une pente ascendante. Alors que Alcatel-Lucent pèse un peu plus de 2 milliards d'euros en Bourse, Gemalto est valorisée à 6,5 milliards. Depuis le 1er janvier, le titre Alcatel-Lucent a perdu près de 27%, Gemalto a presque doublé. Présent dans 45 pays, avec 10.000 salariés et un chiffre d'affaires de plus de 2 milliards d'euros.

L'entreprise est leader mondial dans la sécurité numérique. Elle vend deux milliards de carte à puces par an. Elle est présente dans les cartes bancaires, les badges d'entreprises, les passeports biométriques. C'est le Conseil scientifique des indices du NYSE Euronext qui a décidé de faire entrer Gemalto dans le CAC 40, comme il avait décidé de faire sortir PSA en septembre dernier. 

Mal connue, mais dans votre poche

Interrogé par France info, le directeur général de Gemalto Olivier Piou estime que l'entrée dans le CAC 40 est une " récompense pour le travail de toutes les équipes de Gemalto [...] On a bossé comme des fous depuis des années " . Il ajoute que cela " donne une visibilité dans notre propre pays puisque paradoxalement, on est beaucoup plus connu dans les autres pays du monde que chez nous " .

Car cette entreprise, dont un tiers des salariés travaillent en France, est présente dans la vie de tous les jours sans que ses utilisateurs le sachent. Des cartes à puce de cartes bancaires, le paiement sans contact, des passeports biométriques, des badges d'entreprises sont fabriqués par Gemalto, qui produit aussi des logiciels et des services. Olivier Piou rappelle que " ce sont des plate-formes de Gemalto dans les back-office des opérateurs de télécommunication mobile qui ont participé à l'activation de millions d'iPhone il y a quelques semaines " .