Facebook vise une valorisation d'au moins 53 milliards d'euros

Devant le siège de Facebook, le 1er février 2012, en Californie.
Devant le siège de Facebook, le 1er février 2012, en Californie. (KIMIHIRO HOSHINO / AFP)

L'entreprise américaine souhaite mettre en vente plus de 337 millions d'actions, d'une valeur de 21 à 26 euros. Le premier jour de la cotation devrait être le 18 mai.

Plus de 337 millions. C'est le nombre d'actions que Facebook souhaite mettre en vente, a annoncé l'entreprise jeudi 3 mai. Pour être précis, il s'agit de 337,4154 millions d'actions que le réseau social entend mettre en Bourse, à un prix compris entre 28 et 35 dollars (entre 21 et 27 euros).

Cela devrait lui permettre de lever quelque 4 milliards d'euros. Vu que le capital est réparti entre environ 2,5 milliards d'actions, cela reviendrait à une capitalisation comprise entre 53,2 et 66,5 milliards d'euros, soit en deçà des 76 milliards d'euros qui avaient été évoqués récemment par les médias.

Ce serait la plus grosse entrée sur le marché de la net-économie

Le premier jour de cotation devrait être le 18 mai, selon la chaîne de télévision CNBC. L'analyste Lou Kerner, fondateur du Social Internet Fund et expert du secteur, avait estimé que le site communautaire américain offrirait ses titres à la vente entre 38 et 40 dollars. "Il pourrait fixer un prix plus bas au début, pour pouvoir ensuite le relever et créer de l'excitation", faisait-il valoir jeudi.

L'entreprise a précisé dans un document boursier que l'entreprise mettrait en vente 180 millions d'actions et que des actionnaires actuels en vendront 157,415, dont le produit leur reviendra. "Nous estimons que les recettes nettes que nous tirerons de la vente d'actions de classe A sera d'environ 5,6 milliards de dollars, en prenant pour hypothèse un prix d'introduction de 31,50 dollars, ce qui est le milieu de la fourchette" proposée, après déduction de divers frais et commissions, a indiqué le site. "Nous n'avons pas d'utilisation spécifique prévue pour ces recettes", est-il précisé.

Au total, la mise en vente de plus de 337,4 millions d'actions représenterait une opération à 10,63 milliards de dollars (au prix moyen unitaire de 31,50 dollars par action), soit la plus grosse entrée sur le marché d'une société de la net-économie. La valorisation estimée pour Facebook en fait l'entreprise du secteur à la plus forte capitalisation au moment de son entrée en Bourse, éclipsant largement les 23 milliards de dollars que valait Google lorsqu'il a fait ses premiers pas de société cotée en 2004.

Vous êtes à nouveau en ligne