Entreprises en difficulté : l’état joue les médiateurs

En période de confinement, certaines entreprises ont eu des difficultés à se faire payer. Elles se sont tournées vers la cellule médiation de Bercy. 

Durant la crise sanitaire, des entreprises ont été privées de chiffres d’affaires, parfois en raison de clients qui ont mis des mois avant de payer la note. Les entreprises se sont tournées vers la cellule médiation de Bercy. Pendant le confinement, la cellule a atteint 650 demandes par semaine contre 60 d’ordinaire. Mikael Besnainou, fondateur de Dooh it, loue des boîtiers publicitaires. Il a eu des difficultés à se faire payer, "ça représentait 30 000 euros de facturation qui portaient sur de la communication. On était sur un délai de paiement de plus de sept mois". Sept mois, au lieu des 45 jours minimum selon la loi.

"Un échange avec le médiateur permet parfois de débloquer la situation"

Ce trou dans la trésorerie mettait à mal sa société. Pour le combler, il fait appelle aux médiateurs des entreprises. La facture est payée quatre mois plus tard. "Ça a permis vraiment de faire avancer le dossier en évitant cette cassure qu’aurait entraîné une procédure judiciaire". Arnaud Lafont fait partie des 70 médiateurs de Bercy. Son rôle est de créer le dialogue, "un échange avec le médiateur permet parfois de débloquer la situation".  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne