Enedis a identifié 130 000 disjoncteurs défaillants et pointe un risque pour la sécurité

Le distributeur d\'électricité Enedis annonce avoir relevé des défauts potentiels sur certains disjoncteurs de branchement. (Photo d\'illustration)
Le distributeur d'électricité Enedis annonce avoir relevé des défauts potentiels sur certains disjoncteurs de branchement. (Photo d'illustration) (MAXPPP)

Quelque 170 000 appareils ont déjà été identifiés et remplacés par le distributeur d'électricité. 

Le distributeur d'électricité Enedis a annoncé avoir relevé des défauts potentiels sur plus de 300 000 disjoncteurs de branchement. Quelque 170 000 d'entre eux ont déjà été identifiés et remplacés, a expliqué, mercredi 30 octobre, la direction d'Enedis à Ouest-France, mais 130 000 autres pourraient présenter un dysfonctionnement sur le système de branchement différentiel. Il y a donc un risque que le courant ne se coupe pas automatiquement si un court-circuit ou une surchauffe du système électrique se produisent.

Des disjoncteurs fabriqués entre 2017 et 2019

Les appareils concernés par un potentiel défaut de fabrication ont été fournis par General Electric, Hager, Eaton ou encore ABB, précise Ouest-France. Le quotidien indique également que les disjoncteurs ont été fabriqués entre mai 2017 et avril 2019 et que la Bretagne et les Pays de la Loire seraient particulièrement concernés.

L'entreprise a lancé une campagne de localisation et a envoyé des courriers et des e-mails aux usagers dont les installations sont susceptibles d'être concernées par ces défauts potentiels. Les particuliers en question ont la possibilité d'effectuer un diagnostic par téléphone ou en ligne. Si le disjoncteur est défaillant, il sera changé gratuitement par Enedis. 

Vous êtes à nouveau en ligne