En cessation de paiement, Neo Sécurité s'invite dans la campagne

France 2

La situation difficile dans laquelle se trouve le numéro deux français de la sécurité, qui emploie environ 5 000 salariés, a fait réagir les candidats à la présidentielle.

La détresse de Neo Sécurité va-t-elle ramener l'emploi au cœur de la campagne électorale ? Le numéro deux français de la sécurité, qui emploie environ 5 000 salariés, s'est déclaré mardi 24 avril en cessation de paiement auprès du tribunal de commerce de Paris. Dès mercredi, les prétendants à l'Elysée se sont emparés du problème. Olivier Sibille et Virginie Travert, de France 2, récapitulent les faits.

Vous êtes à nouveau en ligne