Emplois aidés : le rapport choc

FRANCE 2

Selon la Cour des comptes, les contrats jeunes sont trop coûteux et inefficaces, alors que 23,7% des 16-25 ans sont au chômage.

Garagiste, employé de supermarché, jardinier en charge des espaces verts : autant de métiers subventionnés par l'État et dans le viseur de la Cour des comptes. Chaque année, ces contrats aidés coûtent deux milliards d'euros. Le plus emblématique, le contrat d'avenir, un dispositif créé en 2012 par François Hollande : 300 000 ont été signés.

Un effet d'aubaine pour certains patrons

Mais ils coûtent 11 000 euros par an et par personne pour les finances publiques. C'est trop cher pour les magistrats, surtout que leur efficacité est critiquable. Dans le secteur public, seulement 52% des jeunes trouvent un emploi à l'issue de leur contrat aidé. Autre faille, l'effet d'aubaine pour les entreprises : avec les contrats aidés, certains patrons profitent des subventions alors qu'ils avaient de toute façon prévu d'embaucher.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne