Économie : le mois d'août, un cauchemar pour les petites entreprises

Pour les PME, se faire payer ses factures pendant l'été relève du parcours du combattant. Le mois d'août est devenu un cauchemar pour les petites entreprises.

Tout le monde est à la plage et personne n'est là pour signer les chèques. L'histoire se répète chaque mois d'août et fait souffrir les petites entreprises. Car les factures impayées entraînent des découverts et le début des soucis avec les organismes bancaires, avec des blocages, des pénalités et pire : le dépôt de bilan parfois. Pierre Pelouzet, le médiateur des relations interentreprises, affirme qu'actuellement 30 PME mettent la clé sous la porte chaque jour, à cause des retards de paiement, qui porte le coup de grâce à des structures parfois à peine à l'équilibre.

Dix jours de retard de paiement en moyenne

Des progrès ont cependant été réalisés. Les retards de paiement sont en moyenne de dix jours, contre deux semaines il y a quatre ans. Globalement, les fournisseurs et les prestataires attendent une quinzaine de millions d'euros qui ne sont toujours pas rentrés dans leur trésorerie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne