Économie : l'entreprise Saverglass verse 1 500 euros de prime à ses employés

FRANCE 3

La verrerie située dans l'Oise a été rachetée par un fonds d'investissement, au grand bonheur de ses salariés, qui ont touché une indemnité de 1 500 euros. 

D'habitude, quand on parle du rachat d'une entreprise par un fonds d'investissement étranger, ce n'est pas bon signe. Mais à Saverglass, fabricant de bouteilles localisé à Feuquières (Oise), c'est l'inverse. Les 2 600 employés vont pouvoir sabrer le champagne. Et pour cause : ils vont percevoir une indemnité de 1 500 euros, négociée par le président et les syndicats lors de la reprise par le fonds d'investissement américain Carlyle.

"Distribuer une part des bénéfices me paraît tout à fait sain"

Autre récompense : les salariés peuvent devenir actionnaires avec un investissement minimum de 1 000 euros. 300 se sont lancés dans l'aventure, rassurés par les comptes flamboyants de l'entreprise. Sans compter la participation au bénéfice et un intéressement depuis 2007, les primes font partie de la culture du groupe. "Le problème dans une société, c'est de distribuer par avance des sommes qui n'ont pas encore été gagnées", assure Loïc Quentin de Gromard, président de Saverglass. "Mais distribuer une part des bénéfices me paraît tout à fait sain", poursuit-il. Depuis le rachat en mars 2016, 50 millions d'euros sont investis. La moitié servira à moderniser la verrerie.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne