Du chômage technique chez Renault et PSA

Agnès Bun et Mathias Barrois - FRANCE 2

Les constructeurs automobiles français n'hésitent plus à mettre des salariés au repos forcé comme à PSA d'Aulnay-sous-Bois(Seine-Saint-Denis)  et Renault de Douai (Nord) à cause de la baisse des ventes de voitures en France.

L'usine Renault de Douai a fermé ses portes lundi 27 février, les employés contraints au repos forcé. Les ventes de voitures françaises ayant baissé en 2011, moins 33% pour Renault, moins 27% pour PSA sur le marché français, les constructeurs français ont alors recours au chômage partiel dans deux sites pour Renault et quatre sites pour PSA.

Vous êtes à nouveau en ligne