Crowdfunding en entreprise : quand les consommateurs s'impliquent

France 2

Si vous êtes entrepreneur ou un grand groupe, il est possible de faire appel à une banque ou de lancer une campagne de financement participatif. Le principe : faire financer votre projet par les consommateurs à condition de leur procurer un avantage en retour.

C'est un objet jamais vu en magasin. Un prototype, drôle d'appareil avec fourche et base, pour faire chauffer de l'eau dans n'importe quel récipient. À 36 ans, Guillaume Mariller, simple amateur de café et simple client, a participé à son élaboration. Il a donné son avis sur les phases techniques et esthétiques du projet. "L'aspect environnemental m'a intéressé. On ne fait chauffer que ce dont on a besoin."

Une formule gagnant-gagnant

C'est ce qu'on appelle le crowdfunding : faire participer les clients qui, en échange, peuvent acheter le produit moins cher. Pour le groupe Seb, l'intérêt est clair : tester ses innovations. 6 mois au lieu de deux ans pour un processus classique de commercialisation. "On sait très rapidement si cela a une chance de succès ou si c'est potentiellement un échec. Cela nous permet de nous positionner très rapidement", précise Jean-Louis Compeau, responsable Seb LAB. Pour ce chauffe-tasse, l'expérience n'ira pas plus loin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne