Consommation : des marques qui misent sur la nostalgie

France 3

Que ce soit pour des yaourts ou des produits ménagers, l'histoire et la tradition font recette. Exemple avec deux entreprises bretonnes à succès.

C'est un petit pot de yaourt breton qui n'a pas changé depuis 70 ans. La tradition dans des pots en carton, voilà ce que vend la marque Malo dans son usine à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). La recette plaît puisque ces dix dernières années, le chiffre d'affaires a doublé et les salariés sont passés de 120 à 200. Aujourd'hui, les méthodes traditionnelles sont associées à la nouvelle technologie. 1 million d'euros a été investi dans un robot chargé d'égoutter le fromage frais dans des sacs en toile, selon les méthodes d'antan. "On a toujours un égouttage lent, on fait toujours une maturation sur du lait entier, on les fait comme il y a 50 ans sauf qu'on a remplacé les tâches fastidieuses par des robots", explique le directeur de la laiterie, Xavier Macé.

Le succès de la marque Briochin

Une autre PME bretonne est partie à la conquête des linéaires, Briochin, spécialiste de l'entretien. Les produits sont 30% plus chers que la moyenne, mais ces cinq dernières années les ventes ont doublé. Plus que du vinaigre, la marque vend son histoire. Dans l'usine on suit également les recettes de grand-mère pour fabriquer les produits. Et la marque veut s'ouvrir au marché asiatique. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne