Compte pénibilité : un casse-tête pour les patrons

FRANCE 3

Le compte pénibilité pourrait concerner trois millions de personnes, mais les chefs d'entreprises estiment sa mise en œuvre trop compliquée.

Le nouveau compte pénibilité entre en vigueur le 1er juillet. Il permet à des salariés qui ont des métiers pénibles de partir plus tôt à la retraite ou de travailler à temps partiel.

Sur un chantier naval de Brest : 200 salariés qui exercent sept métiers différents. Comment mesurer pour chacun la pénibilité ? Un casse-tête insoluble pour le patron. Beaucoup de chefs d'entreprise demandent un délai pour évaluer la pénibilité du poste de leurs salariés, d'autres tentent de résoudre le problème comme ils peuvent.

Six nouveaux critères 

Port de charges lourdes, exposition au bruit, à de fortes vibrations, et postures pénibles sont quatre des six nouveaux critères qui permettent aux salariés de partir plus tôt à la retraite. Les entreprises attendent de l'aide de leur branche professionnelle pour établir une classification métier par métier, mais rien ne presse. Selon le ministère du Travail, elles ont plus d'un an pour envoyer leur dossier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne