Chèvre angora : une filière d’excellence

France 2

En France, seulement 90 professionnels élèvent la chèvre angora, appréciée pour sa laine.

C’est l’histoire d’une chèvre qui ressemble à un mouton. Une petite boule de poil bondissante qui vit ici à l’air pur dans les monts du Lyonnais. La chèvre angora, une espèce méconnue, fait la fierté de sa propriétaire Joëlle Badoil. Le mohair est une laine fabriquée à partir de la toison de la chèvre angora. Une fibre naturelle d’une qualité exceptionnelle. Aujourd’hui, dans la chèvrerie de Joëlle, c’est jour de tonte. Ludovic, le tondeur est à la manœuvre. Son geste est rapide et précis. Ludovic a deux jours pour tondre les 68 chèvres de l’exploitation.

Trois fois plus cher

Chaque chèvre produit en moyenne quatre kilos de mohair par an. Cette fibre est vendue jusqu’à trois fois plus cher qu’une laine classique. Une matière première remarquable qui demande une attention toute particulière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne