Carrefour va verser 900 000 euros à son ancien patron, après avoir annoncé la suppression de 2 400 postes

Des personnes vont faire leurs courses dans un supermarché Carrefour à Nantes (Loire-Atlantique), le 26 janvier 2018.
Des personnes vont faire leurs courses dans un supermarché Carrefour à Nantes (Loire-Atlantique), le 26 janvier 2018. (LOIC VENANCE / AFP)

Georges Plassat va percevoir cet argent "au titre des bons résultats de l’entreprise en 2017", indique "20 Minutes".

Le géant de la distribution Carrefour a récemment annoncé une vague de suppressions de postes en France. En parallèle, le groupe prévoit de verser à son ex-PDG près de 900 000 euros, rapporte 20 Minutes jeudi 7 juin. En effet, Georges Plassat, qui a dirigé Carrefour de 2012 à 2017, devrait percevoir une "part variable" de 896 593 euros "au titre des bons résultats de l’entreprise en 2017", précise le quotidien. Une décision validée par les actionnaires lors d'un conseil d'administration.

L'ancien gérant, depuis remplacé par Alexandre Bompard, touchait déjà une retraite à vie de la part de Carrefour "à hauteur de 517 810 euros par an", ajoute le site de 20 Minutes

"La prime de trop"

En janvier dernier, le groupe avait annoncé la suppression de milliers de postes en France. "Un plan de départ strictement fondé sur du volontariat sera proposé à 2 400 personnes au siège en France, sur un effectif total de 10 500 salariés", avait indiqué Carrefour. Les syndicats ont rapidement fait la comparaison. "Alors que des mesures de suppression d’emplois sont en cours dans le groupe Carrefour, le PDG se permet une rallonge d’un million d’euros sur le dos des salariés", a réagi un bureau de la CGT sur Twitter.