Baisse d'impôt : le patronat va-t-il payer la facture ?

France 2

Le gouvernement souhaite s'attaquer aux 474 niches fiscales qui existent pour les entreprises.

Bercy a dans le collimateur certaines niches fiscales qui profitent aux entreprises. Mais du côté du patronat, on estime que ces avantages fiscaux sont nécessaires. "Ça revient à augmenter les impôts des entreprises dans un contexte où elles payent déjà énormément d'impôts" , dénonce Fabrice Le Saché, porte-parole du Medef. Il y aurait au total 40 milliards d'euros de niches fiscales pour les entreprises. Deux seront maintenues à coup sûr comme le CICE pour favoriser l'emploi, qui représente 19,6 milliards d'euros en 2019, ou alors le crédit d'impôt en faveur de la recherche (CIR), à 6,2 milliards. Mais la TVA réduite à 10% dans la restauration est en jeu. Toucher à cette niche pénaliserait pourtant les consommateurs selon Jean-Eudes du Mesnil du Buisson, un représentant des petites et moyennes entreprises.

Un casse-tête fiscal

Mais pour Gérald Darmanin c'est désormais aux entreprises de se montrer solidaires pour financer les baisses d'impôts. Pour tenter de résoudre ce casse-tête fiscal, Bercy devrait recevoir les représentants du patronat jeudi 2 mai prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne